La méditation pleine conscience dans la sclérose en plaques

Facebookinstagrammail

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie chronique source de stress. La dépression, l’anxiété, la douleur et la fatigue sont des problèmes courants. Les interventions basées sur la mindfulness (MBI) atténuent le stress et empêchent la rechute dans la dépression et sont de plus en plus utilisées dans les soins de santé.

Une étude scientifique a rassemblé 3 études qui avaient évalué l’intérêt de la méditation pleine conscience (MPC) dans la SEP.

L’intervention de MPC était constitué d’un programme de 6 à 8 semaines (basée sur les protocoles MBSR) dans les 3 études. Les patients continuaient par ailleurs à prendre les médicaments de fond prescrit par leur neurologue.

Des effets bénéfiques statistiquement significatifs ont été retrouvés concernant la qualité de vie des patients, leur santé mentale (symptômes d’anxiété/ dépression), la sensation de fatigue, la douleur, et pour certaines mesures physiques (équilibre unipodal notamment). Ces effets bénéfiques ont été maintenus lors du suivi à 3 et 6 mois après le programme de pleine conscience.

Lien vers l’article scientifique: https://bmcneurol.biomedcentral.com/articles/10.1186/1471-2377-14-15

Facebooklinkedin

2 réflexions au sujet de “La méditation pleine conscience dans la sclérose en plaques”

  1. Bonjour,
    Je soufre d’une SEP et voudrais savoir si dans l’Yonne il existe des praticiens faisant de la méditation pleine conscience.
    Merci d’avance
    Anthony

    Répondre

Laisser un commentaire