La méditation pleine conscience dans le glaucome

Réduire la pression oculaire des personnes ayant un glaucome (à angle ouvert) est l’approche thérapeutique principale qui permet de réduire le risque de dommages au niveau du nerf optique.

Mais des mécanismes comme l’ischémie, le stress oxydatif, l’inflammation, entre autres, sont des cibles thérapeutiques intéressantes mais peu ciblées par les thérapeutiques actuelles. Le stress étant un facteur favorisant ces différents mécanismes, une étude scientifique récente a étudié l’effet d’un programme MBSR modifié (programme de réduction du stress basé sur la pleine conscience) sur la pression intraoculaire de personnes atteintes de glaucome chronique, ainsi que des marqueurs biologiques inflammatoires notamment.

Le groupe de patients faisant le programme MBSR a été comparé à un groupe de patients ayant la même pathologie mais continuant juste son traitement « comme d’habitude » en attendant de participer au programme MBSR quand le 1er groupe l’aura fini (on appelle cela un « groupe en liste d’attente »).

Les résultats ont montré que les personnes dans le groupe « méditation » ont significativement diminué leur pression intra-oculaire, ainsi que leurs marqueurs biologiques de stress, d’inflammation et de stress oxydatif (cortisol, interleukine 6, TNF-alpha, espèces réactives de l’oxygène…). Par ailleurs, et comme retouvé dans d’autres maladies chroniques, les patients du groupe « méditation » ont montré une amélioration de leur qualité de vie.

Au total, la conclusion de cette étude est que la méditation pleine conscience peut apparaître comme un traitement adjuvant pertinent chez les personnes atteintes de glaucome chronique.

 

Laisser un commentaire